Ne Fais pas Comme l’Éléphant!

african-elephantÉtrange expression, n’est-ce pas ? Mais faites bien attention, cela pourrait faire toute la différence entre échec et réussite dans votre vie privée ou professionnelle.

Expliquons-nous.

Vous savez peut-être qu’en Inde les éléphants sont utilisés pour les travaux lourds et pénibles… Mais que faire avec eux lorsqu’ils ne travaillent pas ? Comment les maintenir en place ? Leurs dresseurs ont eu l’idée de les « programmer » dès leur plus jeune âge en leur inculquant des limites mentales qu’ils s’imposeront eux-mêmes par la suite.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Lorsque l’éléphant est encore petit, ne pesant que 75 kilos environ, on l’attache avec une très grosse corde. Pendant des jours entiers, il tentera de s’en débarrasser : il hurlera, tirera sur la corde, il essaiera même de la ronger. Mais il ne pourra pas s’échapper. Finalement, de guerre lasse, l’éléphant abandonnera la lutte.

À partir de ce moment-là, l’éléphant sera fermement convaincu qu’il n’y a absolument aucun moyen de se débarrasser de la corde. Il acceptera le « fait » que la corde le retient prisonnier. Il en est tellement persuadé que son dresseur peut désormais le retenir avec une corde très fine. Même lorsqu’il atteindra l’âge adulte, avec un poids de 4 tonnes ou plus, il ne tentera plus jamais de s’échapper, parce qu’il « sait » qu’ils n’a aucune chance.
Comme vous le voyez, les limites de l’éléphant ne sont pas réelles: elles n’existent que dans sa tête.

Nous aussi, nous entretenons ce genre de limites mentales. Elles ne sont pas réelles non plus, elles n’existent que dans notre tête. Mais rien ne nous empêche de changer nos façons de voir les choses. Nos structures mentales négatives ne doivent pas nous limiter pour toujours. Si vous voulez vraiment réussir et que vous regardez les choses en face, vous pouvez changer votre état d’esprit, votre attitude, et briser vos limites internes. Vous pensez peut-être que certains traits de caractère constituent votre personnalité et que vous ne pourrez pas les changer : c’est ainsi que vous êtes, ou que Dieu vous a faits.

Certes, il se peut que certains de vos traits soient innés, qu’il s’agisse de forces ou de faiblesses ; mais cela ne veut pas dire que vous ne pourrez  jamais les changer. Vous vous demandez peut-être comment il est possible de changer ce que vous croyez être une vieille habitude, un trait dominant de votre personnalité…

Avec Dieu, tout est possible ! Cela demande simplement que vous ayez un désir sincère de vouloir changer et de recevoir Son aide, ainsi que la détermination d’aller jusqu’au bout. Vous avez toujours la force intérieure, la puissance personnelle de tout changer pour le mieux dans votre vie. Alors essayez ! N’abandonnez jamais.

Et jamais ne faites comme l’éléphant !

Le Loup à l’Intérieur

loboC’est l’histoire d’un petit garçon qui accourt vers son grand-père ,un vieil Indien Cherokee – un homme plein de sérénité et de sagesse, à ses yeux – pour lui expliquer sa frustration et son malheur.

Dévoré par la colère et porté par l’intensité de ses émotions, le jeune garçon raconte à son grand-père l’injustice dont il a été victime. Ce dernier le surprend en lui disant :

« Il m’arrive à moi aussi d’être submergé par le chagrin, la colère et de ressentir de la haine contre ceux qui se conduisent mal et qui n’éprouvent aucun regret ! »

À cet instant, le jeune garçon reste bouche bée, étonné d’apprendre que son grand-père lui-même puisse éprouver de telles émotions. Aussi l’écoute-t-il avec attention :

« Sache toutefois, mon petit, que la haine t’épuise et ne blesse pas ton ennemi. C’est comme si tu avalais du poison en espérant que ce soit l’autre qui en meure. J’ai souvent combattu ces sentiments à l’intérieur de moi.

Comme chaque être humain, j’ai aussi deux loups qui hurlent en moi.

Le premier est rempli de colère, l’envie, la peine, les regrets, l’avidité, l’arrogance, l’apitoiement, la culpabilité, les ressentiments, l’infériorité, le mensonge, la competition, l’orgueil.

Le second l’est d’amour, la joie, la paix, l’espoir, le partage, la générosité, la vérité, la compassion, la confiance.

La même bataille se joue présentement en chacun de nous, en fait.. Il est parfois si difficile de vivre avec ces deux loups présents dans ma conscience, car ils se livrent un combat sans merci pour savoir lequel réussira à dominer mon esprit ! »

Inquiet et fasciné, le jeune garçon demande : « Oui, mais grand-papa, lequel des deux loups va gagner ? »

Le grand-père sourit et répond doucement : « Celui que tu choisi de nourrir. »

Un Désir du Matin

SunriseLe soleil se lève à peine sur le matin du jour, le premier jour de la nouvelle année. Qu’est-ce que je peux souhaiter que ce jour, que cette année, peut m’apporter?

Rien de ce que fera le monde des autres pauvres, rien au détriment des autres; mais seulement ces quelques petites choses qui, à leur venue ne cessent pas avec moi, mais me touchent plutôt, comme ils passent et rassembler ses forces:

  • A quelques amis qui me comprennent, et pourtant restent mes amis.
  • Un travail à faire, qui a une valeur réelle sans laquelle le monde se sentirait plus pauvres.
  • Un rendement économique assez sur ce travail sans surcharger les autres.
  • Un esprit sans crainte de voyager, même si la route est inconnue.
  • Un cœur intelligent et altruiste.
  • Une vue vers les collines éternelles et la mer ouverte. Voir quelque chose de beau fait à main.
  • Un sens de l’humour et le pouvoir de rire.
  • Un peu de loisirs avec rien à faire.
  • Quelques moments de calme en méditation silencieuse. Le sens de la présence de Dieu.
  • Surtout, la patience d’attendre pour ces chose et la sagesse de les reconnaître quand ils viennent.

W.R. Hunt

Combattre le Stress – Méthodes Pratiques pour le Réduire

stressPratiquez des exercices réguliers contre le stress. Des exercices d’aérobic pendant 15 à 20 minutes par jour, constituent certainement une des meilleures façons de réduire la tension.

Mangez bien!  Évitez l’excès de caféine ou d’autres stimulants qui pourraient causer de l’anxiété. Les fruits et légumes frais sont recommandés pour réduire le stress. Les aliments qui contribuent au stress peuvent inclure: les plats cuisinés, les sucres artificiels, les boissons gazéifiées, le chocolat, les œufs, les fritures, la nourriture fastfood,  le porc,  la viande rouge, le sucre, les produits à base de farine raffinée, les chips et autres snacks, les aliments contenant des conservateurs ou des épices fortes.

Ayez un sommeil adéquat. La plupart des personnes ont besoin de  7 à 9  heures de sommeil par nuit.  Le sommeil ne repose pas seulement votre corps, il donne aussi à votre cerveau le temps d’organiser ce que vous avez appris.

Riez. Ne prenez pas les choses si sérieusement. Lorsque nous rions/sourions, la circulation du sang vers le cerveau est accrue et de l’endorphine est libéré. En retour le niveau des hormones de stress diminue. Des études montrent que le rire ne soulage pas seulement la tension mais qu’en fait, il améliore la fonction immunitaire.

Soyez décisif. L’indécision  vous empêche  de  prendre les actions appropriées, ce qui intensifie le stress.

Ayez de l’autorité. Communiquez ouvertement vos pensées, vos sentiments etc., avec les autres même s’il y a des différents. Cependant, ne soyez pas agressif.

Encouragez-vous. Si vous êtes enclin à vous blâmer pour des problèmes  (même quand ils ne sont pas de votre faute),  vous pouvez vous rendre coupable de parler négativement à votre encontre, ce qui est un grand facteur de stress. Le fait d’accepter banalement l’infortune et d’accepter cela comme quelque chose de normal dans la vie, vous aidera à avoir une plus haute estime de vous et vous diminuerez votre niveau de stress.

Ralentissez et relaxez vous. Ralentissez. Ne brusquez pas. Faites une marche. Le fait de sortir va vous relaxer et vous permettra de penser de façon plus logique quand vous rentrerez.

Récompensez-vous. Quand vous accomplissez une tâche, aussi petite soit elle, récompensez- vous. Surfez sur l’internet,  visitez une librairie, allez voir un film. Ceux qui font ainsi expérimentent un accroissement de la qualité de leur système immunitaire pendant plusieurs jours.

Nourrissez votre spiritualité. Les croyances religieuses ou spirituelles nous donnent une plus grande ouverture d’esprit, ce qui nous permet de mettre les choses en bonne perspective quand nous sommes stressés.

N’ayez pas peur de demander de l’aide. Recherchez le conseil si vous ressentez soudainement un sentiment de panique, ou si vous êtes dans l’impossibilité de travailler à cause de l’anxiété, si l’auto traitement a failli, ou si la cause de l’anxiété est inconnue.

Instituez une routine. En établissant une routine journalière, vous pouvez gagner du temps et prévenir le stress. De façon prévisible, vous pouvez être assuré que malgré les contretemps quotidiens, certaines choses demeurent constantes.

Créez des  listes. Faites chaque jour une liste de ce que vous êtes sensés faire dans la journée. Établissez des priorités. Cela vous aidera à penser de façon plus réaliste au sujet de votre emploi du temps. Une fois que vous aurez rayé un article de votre ordre du jour, cela réduira le stress en supprimant un souci de votre esprit.

Ne remettez pas à plus tard. Cela diminue la productivité et la qualité et aggrave le stress, et engendre la culpabilité, la colère et la sous estime de soi. Rappelez-vous: plus vous devenez stressé et plus vous aurez tendance à repousser les choses au lendemain.

Adapté de: Le stress, 63  façons de soulager la tension et de rester en bonne santé et de Restez en bonne santé,  People’s  Medical  Society, 1996.  Onze moyens de combattre le stress par Christina Frank.

Traduction: Joël Edouard

Le Banquier et le Pêcheur

Dans un petit village de la côte mexicaine, un bateau de pêche rentre au port avec plusieurs thons. Un riche banquier et investisseur américain qui se promène au bord de l’eau le regarde.

Il s’arrête, entame la conversation et complimente le pêcheur pour la qualité de sa pêche :
« Combien de temps vous a-t-il fallu pour capturer ces thons ?
« Pas très longtemps » répond le pêcheur.
« Mais alors, pourquoi êtes-vous rentré alors que vous auriez pu attraper plus de thons ? » demande le banquier.
« Ces quelques thons suffiront aux besoins de ma famille.
L’américain demande alors :
« Mais que faîtes-vous le reste du temps ? »

« Je fais la grasse matinée, je pêche un peu, je joue avec mes enfants, je fais la sieste avec ma femme. Le soir je vais au village voir mes amis. Nous buvons du vin et nous jouons de la guitare. J’ai une vie bien remplie ».

L’américain interrompt le pêcheur et lui dit :
« Écoutez-moi : j’ai un MBA de l’Université de Harvard, je suis banquier et je peux vous aider. Vous devriez d’abord commencer par pêcher plus longtemps. Avec les bénéfices dégagés, vous pourriez acheter un plus gros bateau. Avec l’argent que vous rapporterait ce bateau, vous pourriez en acheter un second et ainsi de suite, jusqu’à posséder une flotte de chalutiers. En même temps, au lieu de vendre votre pêche à un intermédiaire, vous pourriez négocier directement avec l’usine, et même ouvrir votre propre usine. Vous pourriez alors quitter votre petit village pour Mexico City, puis Los Angeles et peut-être New York, d’où vous dirigeriez toutes vos affaires.»

Le pêcheur mexicain songeur demande alors :
« Combien de temps cela prendrait-il ? »
« Environ 15 à 20 ans », répond le banquier
« Et après ? » demande le pêcheur mexicain
« Après, c’est là que cela devient intéressant, répond l’américain en riant. Quand le moment sera venu, vous pourrez introduire votre société en bourse et vous gagnerez des millions »
« Des millions ? Mais pour quoi faire ? »
« Et bien après, vous pourrez enfin prendre votre retraite, profiter de la vie, habiter un petit village côtier du Mexique, faire la grasse matinée, jouer avec vos enfants, pêcher un peu, faire la sieste avec votre femme, et passer vos soirées à boire et à jouer de la guitare avec vos amis !! »

La Tapisserie de la Vie

Chaque événement de la vie, chaque pensée, chaque décision, chaque geste d’amour, chaque interaction est comme un fil dans une tapisserie. Jour après jour, des fils sombres et des fils clairs s’entremêlent, sans rime ni raison, semble-t-il, mais ils finissent par former une image.

En ce moment même, on contemple la tapisserie de la vie. Elle est magnifique ! Toutes les bonnes choses, toutes tes joies, l’amour que tu as donné ou reçu, les vies que tu as touchées pour les rendre meilleures, ce sont les fils clairs.

Les fils sombres sont les difficultés et les déceptions, les épreuves et les larmes. Elles ont leur utilité néanmoins, parce quelles font ressortir les fils clairs et donnent à la tapisserie de ta vie sa riche lumière. Nul autre n’a jamais tissé de tapisserie comme la tienne, et nul autre au monde n’en aurait été capable. Ta vie est unique!