la Corde de la Cloche

“Pardonner c’est libérer un prisonnier et découvrir le prisonnier était vous.”

corrietenboomPendant la Seconde Guerre mondiale, Corrie ten Boom et sa famille en Hollande ont aidé les Juifs échapper aux nazis. Mais quand on a découvert qu’ils se cachaient des Juifs, elle et sa famille ont été emmenés au camp de concentration de Ravensbrück. Sa sœur et son père mouraient la, mais Corrie a survécu et fut miraculeusement libéré, ce qui lui a permis de raconter son histoire.

Un jour, beaucoup d’années plus tard, Corrie a écrit:

“Le pardon est comme libérer la corde d’une cloche. Si vous avez déjà vu une église à campagne avec une cloche dans le clocher, il faut rappeler que pour sonner la cloche, vous devez tirer sur la corde pendant un certain temps, après le sacristain libère la corde, elle continue à sonner. une fois en déplacement, le sacristain conserve simplement l’élan. Lorsque la corde est relâchée, la cloche résonne encore, de sa propre inertie. Cependant, les sonneries de cloches diminueront et finalement arrêteront.”

“Je pense que le même est applicable au pardon. Lorsque vous pardonner à quelqu’un, vous devez lâcher la corde. Mais si vous avez tirez la corde de vos doléances pendant une longue période, ne soyez pas surpris si les vieilles pensées de colère continuent de hanter votre esprit pour un temps. Après tout, ils ont eu beaucoup d’élan. Mais si vous affirmer votre décision de pardonner, cet esprit impitoyable commencera par diminuer et finalement disparaîtra. Le pardon lâche la corde de la rétribution.”

Corrie Ten Boom (1892 – 1983)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s