L’Amour et la Folie

Un jour, sur la Terre, il y eut une réunion de toutes les qualités et de tous les sentiments humains. Quand l’Ennui bâilla pour la troisième fois, la Folie toujours aussi folle proposa : allons jouer à cache-cache! L’Intrigue a levé un sourcil intrigué et la Curiosité, sans pouvoir se retenir, lui a demandé : à cache-cache? on fait comment ?
C’est un jeu, expliqua la Folie, dans lequel je me couvre le visage et je compte de un jusqu’ à un million et quand j’aurai fini de compter, le premier de vous que je trouve prendra ma place pour continuer le jeu. L’Enthousiasme enthousiasmé a dansé avec l’Euphorie. La Joie a fait tant de bonds qu’elle a fini par convaincre le Doute, et même l’Apathie, qui pourtant ne s’ intéressait jamais à rien. Mais ils n’ont pas tous voulu participer. La Vérité a préféré ne pas se cacher… Pourquoi ? parce qu’on finirait toujours par la découvrir. Et l’Orgueil a pensé que c’était un jeu très bête (en réalité ce qui le gênait, c’est que l’idée ne venait pas de lui) … et la Lâcheté a préféré ne pas s’y risquer.

Un, deux, trois … compta la Folie. La première à se cacher fut la Paresse, comme toujours si paresseuse qu’elle se laissa tomber derrière la première pierre du chemin. La Foi est montée au ciel et l’Envie s’est cachée dans l’ombre du Triomphe, qui, d’un grand effort, a réussi à monter au sommet de l’arbre le plus haut. La Générosité a failli ne pas arriver à se cacher parce que chaque endroit lui semblait être une cachette merveilleuse pour un de ses amis … ici un lac cristallin pour la Beauté … là, un arbre, un abri parfait pour la Timidité … le vol d’un papillon, idéal pour la Volupté … une rafale de vent, magnifique pour la Liberté… Elle a fini par se blottir dans un petit rayon de soleil.

L’Égoïsme par contre, a trouvé tout de suite un très bon endroit : bien aéré, confortable … rien que pour lui. Le Mensonge s’est caché au fond des océans (c’est un mensonge ; en réalité, il s’est caché derrière l’arc-en-ciel). La Passion et le Désir, au centre des volcans. L’Oubli … j’ai oublié où s’est caché l’Oubli, mais ce n’est pas le plus important. La Folie comptait déjà neuf cent nonante neuf mille neuf cent nonante neuf (999.999)… et l’Amour n’avait pas encore trouvé où se cacher, parmi ses fleurs.

La Folie a compté ‘Un Million’ et elle s’est mise à chercher. La première à se faire repérer fut la Paresse … à deux pas, derrière l’une des pierres. Après, elle a entendu la Foi qui discutait de théologie avec Dieu et elle a senti vibrer dans les volcans la Passion et le Désir. Dans une faute d’attention, elle a trouvé l’Envie et elle a, bien sûr, pu déduire où était le Triomphe. Il ne lui a pas fallu chercher l’Égoïsme qui est sorti lui-même de sa cachette, qui se trouvait être un nid de guêpes. D’ avoir tant marché, la folie a eu soif et en s’approchant du lac, elle a découvert la Beauté, et avec elle le Doute, plus facile encore à voir, assis sur une clôture parce qu’il n’avait pas encore décidé où se cacher.

Elle les a trouvés, un à un. Le Talent dans la fraicheur de l’herbe … l’Angoisse dans une grotte obscure … le Mensonge derrière l’arc-en-ciel (c’est un mensonge : il était au fond des mers) . Quant à l’Oubli … il avait déjà oublié qu’ il jouait à cache-cache. Mais il restait l’Amour … qu’on ne voyait nulle part. La Folie a cherché derrière tous les arbres, dans chaque ruisseau de la planète, au sommet des montagnes, et quand elle allait se déclarer vaincue, elle a aperçu un rosier et elle s’est dit: l’Amour a toujours si mauvais goût, pour sûr, il s’est caché parmi les roses…

La Folie a pris une fourche et elle a commencé à secouer les tiges … quand elle entendit un cri de douleur … les épines avaient blessé les yeux de l’Amour et la Folie ne savait que faire pour se faire pardonner: elle pleurait, elle priait, elle suppliait, et elle a promis à l’ Amour d’ être son guide.Mario-Benedetti

Depuis ce temps-là, depuis que sur la terre s’est joué le premier jeu de cache-cache, l’Amour est aveugle … et toujours la Folie l’accompagne.

Par Mario Benedetti

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s