Le Sultan et le Diable

Une vieille légende orientale nous raconte l’histoire d’un grand sultan connu pour sa piété. Or, un matin, il oublia de se réveiller. Lorsque le Démon s’aperçut que c’était l’heure de sa prière matinale, vite, il arracha le sultan de son sommeil et le pressa de se lever pour prier.
—Qui es-tu? s’enquit le sultan, réveillé en sursaut et se frottant les yeux.
—Oh! quelle importance? fit le sinistre individu. L’important, c’est que je t’ai réveillé à l’heure. Autrement, tu aurais manqué tes prières, et ce pour la première fois depuis dix ans. N’est-ce pas là une bonne action que de prier?
—Tu as raison! répartit le sultan. Je ne pourrais imaginer manquer ma prière, ne fût-ce qu’une seule fois!… Mais, attends voir!… Je crois te connaître. Assurément, je reconnais ton visage. Bien sûr, tu es Satan, et pour m’être ainsi apparu, à n’en pas douter, tu dois nourrir quelque mauvais propos!
—Je ne suis pas aussi méchant que tu le penses! se défendit l’intrus. Après tout, autrefois, je n’étais pas moins que le bras droit de Dieu. 
—J’entends bien, fit remarquer le sage sultan, mais tu es aussi le Trompeur; c’est même ton rôle! J’exige donc, au Nom de Dieu, que tu me fasses savoir pourquoi tu veux que je me lève pour prier!
—Eh bien, finit par grommeler le Diable, fâché et impatient d’une telle insistance, si tu veux le savoir, je m’en vais te le dire. Si tu avais dormi et oublié de prier, tu en aurais été si contrit que tu aurais fait pénitence. Cela t’aurait humilié et rapproché de Dieu. Mais si, à l’exemple de ces dix dernières années, tu ne manques jamais la moindre prière, tu finiras par en tirer vanité. À tel point qu’il serait préférable que tu manques, ne serait-ce qu’une seule fois, ta prière et demandes pardon à Dieu.

Car Dieu préfère de loin ta faiblesse, accompagnée de repentance, à ta vertu assaisonnée d’orgueil!

Advertisements

El Sultan y el Diablo

Una antigua leyenda oriental cuenta que un gran sultán –cuya devoción a Dios era harto conocida– se quedó una vez dormido y no despertó a tiempo para la hora de la oración. El diablo, viendo que pasaba la hora, se acercó a él y lo despertó, apremiándole a que se levantara de la cama y empezase a orar.
–¿Quién eres? –preguntó el sultán sobresaltado, limpiándose las legañas de los ojos.
–Ah, eso no importa –replicó la sospechosa figura–. ¡Lo importante es que te desperté a tiempo! ¡Si no, por primera vez en diez años, habrías faltado a tus oraciones! Y es que rezar es muy bueno, ¿no crees?
–Sí, eso es cierto –contestó el sultán con aire satisfecho–. No se me ocurriría perderme mi rato de oración. ¡Ni una sola vez! ¡Pero un momento! Creo que te reconozco… sí, tu cara me resulta conocida. Ah claro, eres Satanás, y ciertamente tu aparición tendrá algún propósito maligno.
–¡En realidad no soy tan malo como crees! –exclamó el intruso–. Después de todo, tiempo atrás yo era ángel.
–Eso no lo dudo –intervino el sabio sultán–; sin embargo, ¡tú eres el Engañador, sabido es que a eso te dedicas! ¡Por tanto te exijo en nombre de Dios que me digas por qué justamente tú quieres que me levante a orar!
–Bien –resopló el Diablo impaciente por la insistencia del sultán–; si es menester que lo sepas, te lo diré. De haberte quedado dormido, olvidando tus oraciones, te hubiera pesado mucho después y te habrías arrepentido considerablemente. En cambio, si continúas como siempre, diez años sin perderte una sola oración, ¡te sentirás tan satisfecho de ti mismo que será peor para ti que si hubieras faltado una vez a la oración y te hubieras arrepentido de ello implorando perdón a Dios!

¡A Dios le agrada mucho más nuestra falta mezclada con penitencia, que nuestra virtud sazonada con orgullo!

Your Future

Your time on earth is just a small pinpoint in eternity. It’s a tiny train stop of a few years when put into the timeline of infinity. And yet this stop is one of the most important times in your existence. It’s the only place that you will be able to do certain things and learn and grow in certain ways. 

It is by no means an irrational fancy that, in a future existence, we shall look upon what we think our present existence, as a dream.—Edgar Allan Poe

What is your life? It is even a vapor that appears for a little time and then vanishes away.—James 4:14 Is life so short? Does it only appear for a little time and then vanish away? Then let us put all we can into it. If life is short, it is wisdom to have no fallows, but to sow every foot of ground while we can. It will be prudent to pack our little space as full as possible. Let us put plenty of life into our existence, plenty of work into our life, plenty of heart into our work, and plenty of warmth into our heart. May God [grant] us to live while we live! May we not only live but be all alive. —C. H. Spurgeon

Lay up for yourselves treasures in heaven, where neither moth nor rust destroys and where thieves do not break in and steal. For where your treasure is, there your heart will be also.—Jesus

I don’t worry o’er the future,
For I know what Jesus said;
And today I’ll walk beside Him,
For He knows what lies ahead.

Many things about tomorrow,
I don’t seem to understand,
But I know who holds tomorrow,
And I know who holds my hand! —Ira Stanphill

Croyez Vous Avoir Échoué?

Si vous avez l’impression de vous être trompé, d’avoir fait fausse route, ou même d’avoir lamentablement échoué quelque part, vous êtes en bonne compagnie:

Apprenez d’hier, vivez pour aujourd’hui, espérez pour demain. —Albert Einstein

Ne laissez jamais l’espoir s’échapper. Un jour, vous verrez que tout s’est finalement arrangé. Ce que vous avez toujours espéré a fini par arriver. Vous regarderez en arrière et vous rirez en voyant ce qui s’est passé. Et vous vous demanderez : « Comment ai-je bien pu m’en sortir ? » —Auteur inconnu

Attaquez-vous à cela même qui vous paraît impossible. Échouez. Essayez de nouveau. Faites mieux la deuxième fois. Les seuls à ne jamais tomber sont ceux qui n’osent pas monter pas sur la corde raide. C’est votre chance. À vous de la saisir. —Oprah Winfrey

Vous avez déjà essayé ? Déjà échoué ? Peu importe. Essayez encore. Échouez encore. Mais faites mieux.
—Samuel Beckett

Ne gaspillez pas d’énergie à essayer de dissimuler vos échecs. Apprenez de ces échecs et passez au défi suivant. Il n’y a rien de mal à échouer. Si vous n’échouez pas, vous ne grandissez pas.  —H. Stanley Judd

Je ne serai pas jugé en fonction du nombre de fois que j’échoue, mais du nombre de fois que je réussis ; et le nombre de fois que je réussis est directement proportionnel au nombre de fois que j’échoue mais continue d’essayer. —Tom Hopkins

L’adversité fait reculer les limites de ce que nous pensons pouvoir accomplir. Tant qu’on n’a pas appris de l’expérience qu’on est capable de triompher de l’adversité, on est hésitant à se dépasser pour repousser ses propres limites. L’échec nous force à mettre en question le statu quo.  – John C. Maxwell